plein  écran  recommandé vous êtes sur une page du site : Les oiseaux de mes volières à Noirmoutier. www.mesoiseaux - noirmoutier.com retour accueil site en bas de page.
Volières extérieures :  construction -  installation - conseils
 La majorité des volières des éleveurs amateurs de becs crochus sont de type couloir c'est à dire  longues et étroites. Pourquoi ?
Certaines espèces d'oiseaux sont agressives car elles sont  très territoriales, surtout au moment de la reproduction. C'est pourquoi de nombreux amateurs installent un seul couple reproducteur d'une seule espèce par volière, ce qui entraine pour gagner de la place tout en permettant aux oiseaux d'avoir un espace de vol assez long, de construire des volières étroites pour pouvoir en installer un plus grand nombre .
Mon avis basé sur des observations personnelles :
C'est en effet, la solution la plus facile mais il ne faut pas exagérer : dans un couloir large de 60 à 70cm, même long, les espèces de grande ou  moyenne taille ne sont pas à l'aise. Les "couloirs" ne devraient pas être trop étroits.
Pour ce qui est de l'agressivité, il y a effectivement des espèces qui nécessitent d'être isolées par couple (la plupart des Platycerques par exemple mais pas toutes. Les Stanley  sont très tolérantes).
Mes volières  sont "un peu" de type couloir" mais suffisamment larges (1m et plus), les oiseaux peuvent se croiser en vol sans se gèner et je  n'ai jamais constaté d'agressivité territoriale ou autre. En dehors de celles qui sont très territoriales, on peut  élever des espèces différentes dans une même volière (assez vaste bien sûr).  Je prends l'exemple de mes Fischers (14 à 15cm) et de mes Barnards (38cm) qui sont élevés dans la même volière (6m x1,2m x 2,2m h) toute l'année, sans aucun souci.
Autre remarque :  si les oiseaux sont jeunes et introduits en même temps dans la volière, le risque de voir un oiseau ou un couple dominant et vindicatif est très faible.
C'est valable pour beaucoup d'espèces, au moins en dehors des périodes de reproduction. L'déal, mais il faut beaucoup de place, est de construire des volières longues et larges.

Construction d'une volière extérieure pour "becs crochus" :
Remarque : Même dans une région  au climat tempéré, une volière extérieure doit comporter un abri couvert et protégé du vent.

Il y a des exceptions, mais la plupart des "becs crochus" grignotent la végétation, autrement dit, ils détruisent plus ou moins rapidement tout ce qui est en bois. Ce n'est pas un vice mais un besoin physiologique (pour aiguiser et user leur bec, préparer les nids, grignoter des brindilles et des feuilles, par jeu, etc...)
Une volière plantée de végétaux, c'est superbe et conseillé pour les  éleveurs de becs droits,
mais difficile à conserver en bon état avec les becs crochus à moins de renouveler les plantes et arbustes régulièrement !
Le bois est donc déconseillé pour la réalisation des volières à moins de fixer le grillage à l'intérieur du cadre en bois pour que les oiseaux  ne puissent pas le grignoter, (certaines espèces sont douées pour  détruire en peu de temps tout ce qui est en bois ).

Photo ci-contre :
La majorité des cloisons intérieures de mes volières est construite avec des cadres en bois, mais avec le grillage
 fixé "côté oiseaux", ça ne bouge pa
s.



Les abris intérieurs (qui ne font pas partie d'un bâtiment existant comme celui sur la photo)  sont  réalisés en béton cellulaire de 10cm d'épaisseur et couverts avec des plaques transparentes alvéolées en polycarbonate de 2,5cm d'épaisseur,  servant  à couvrir les vérandas (ça résiste à la grèle parait-il ?). C'est solide, facile à installer et d'un prix de revient raisonnable.
De plus c'est un peu isolant et ça laisse passer la lumière du jour. Enfin c'est plus esthétique qu'un toit en tôle ondulée (à éviter) qui transforme l'abri en fournaise pendant l' été.
Toutes les parties extérieures sont faites avec des cadres métalliques ( tubes en acier galvanisé  recouverts de vernis ). Le  grillage, lui aussi en acier galvanisé, est soudé dessus. Pour les becs crochus, la  dimension des "mailles" du grillage est d'environ 2cm x2cm. En dehors des grosses espèces (perroquets, cacatoes, aras, amazones...), choisir un grillage rigide mais un diamètre de 1,2 à 1,3mm est suffisant.
Les panneaux sont  posés et fixés  sur un socle en béton cellulaire d'une hauteur de 20 à 30cm. Ils sont reliés entre eux avec des agrafes en fil de fer galvanisé, y compris  ceux formant le toit.

Une précision (suite à une question d'un  visiteur du site) : le béton cellulaire très poreux est recouvert de 2 couches de peinture acrylique ou vinylique.
Je profite de cette précision pour encourager les visiteurs à m'écrire pour me poser des questions, car  mes explications sont probablement incomplètes (sur cette page comme sur les autres).

La photo ci-dessus montre les parties extérieures des volières 1, 2, et 5.  On  aperçoit en haut à droite, la plaque alvéolée en polycarbonate qui recouvre une partie de la volière (le reste de l'abri couvert dont l'entrée est à droite, n'est pas sur la photo).
En réalité, les parties extérieures de  mes volières les plus longues sont recouvertes sur 1m environ par un panneau en polycarbonate offrant une protection supplémentaire contre la pluie, la partie qui demeure non recouverte permet aux oiseaux qui le souhaitent de prendre "une douche "quand il pleut. Ils sont nombreux à en profiter.                       

Sur le sol à l'extérieur, je préfère des gravillons plutôt qu'un sol bétonné.  Les Multicolores et les Kakarikis aiment  bien gratouiller le sol parmi les herbes  (des graines tombées qui germent et qui  réussissent à pousser un peu). Il est vrai  que ça entraine plus de contraintes pour le nettoyage.
Le sol des parties intérieures ou couvertes est recouvert avec environ 2cm de granulés végétaux achetés en animalerie (pour oiseaux et rongeurs) qui permettent  de maintenir un fond propre et inodore.  Il suffit de retirer ponctuellement les endroits trop sales (fientes agglomérées aux granulés).
Le fond est changé complètement tous les trimestres, c'est suffisant.



Litière à base de résidus issus du maïs: changer chaque trimestre animaleries,magasinsspécialisés
Litière à base de  chanvre,  propre et pratique .
Elle est 3 fois moins onéreuse que l'autre.
A droite, la photo montre le sol de l'intérieur
de  volière 2 recouvert avec cette litière.  
été 2010: après essais, la litière de gauche est préférable pour l'intérieur (moins poussiéreuse). Celle de droite est intéressante pour les parties extérieures lorsque le sol est en terre ou gravillonné.
Installation   -  équipement
Il est préférable d'éviter une exposition au nord. Attention au plein sud : les oiseaux aiment le soleil mais en restant à l'ombre. En période de grosse chaleur, je recouvre  les parties extérieures  des volières avec des claies de canisse. En cas de canicule, il ne faut pas hésiter à pulvériser de l'eau à température ambiante sur les oiseaux. Le vent n'est pas recommandé mais il faut surtout proscrire les courants d'air.
Le reste est une question de bon sens : les récipients contenant la nourriture sont installés dans les abris couverts. En prévoir plusieurs placés dans des endroits différents pour éviter des chamailleries possibles (même entre oiseaux de la même espèce). Les fruits, la verdure, etc... sont de préférence fixés sur les perchoirs (voir la page : nourriture). Ceux-ci sont réalisés avec des branches d'arbres et arbustes
(non toxiques) de différents diamètres  . Prévoir aussi, si vous envisagez de faire reproduire vos protégés, d'installer des nichoirs spécifiques aux espèces présentes .  En mettre le double du nombre de couples présents dans la volière pour éviter des conflits éventuels (. C'est une cause d'agressivité qui est facile à éviter). Les nichoirs en général sont fixés à  environ 1,70 m du sol ou un peu plus  (se renseigner sur les besoins spécifiques de  vos oiseaux). Ne pas oublier de changer l'eau de boisson chaque jour, surtout l'été. Personnellement je mets l'eau dans des plats en plastique disposés sur le sol, dans la partie extérieure De nombreuses espèces aiment se baigner même en hiver.

retour  volières : cliquez sur lebouton